[Audio] Pessac : « L’Échange des princesses », de Marc Dugain, présenté en avant-première, suscite un accueil mitigé

Sur le conseil de sa femme Marc Dugain se plonge dans la lecture du roman de Chantal Thomas et décide de le porter sur grand écran. Il se met à la recherche d’enfants pour incarner les principaux protagonistes et rencontre Igor Van Dessel, qui joue Louis XV, alors que ce dernier tournait au Cap Ferret. Le metteur en scène, qui habite Bordeaux, se rappelle : « Je l’ai emmené déjeuner, on a discuté, et du haut de ses treize ans à la fin du repas, il a sorti son portefeuille : « Vous voulez que je vous invite ? » Igor, très photogénique, capte la lumière, avec ses yeux au regard lointain et son air angélique. « Comme les grands acteurs, il est capable d’une grande concentration mais quand il a fini sa prise, il déconnecte immédiatement ». Juliane Lepoureau, qui joue l’infante d’Espagne, a été choisie au terme d’un casting et impressionne par son jeu troublant de maturité malgré son très jeune âge. Anamaria Vartolomei, qui incarne Marie Elisabeth, avait été repérée par le directeur de la photographie Gilles Porte dans L’idéal de Frédéric Beigbeder dont il avait fait la lumière. Quant à Kacey Mottet-Klein, notre digne représentant lausannois qui tourne désormais tant en France qu’en Belgique où il vit, campe ici Don Luis, « il  est tombé un peu du ciel », s’amuse Marc Dugain.

— Marc Dugain
© Firouz Pillet

C’est ainsi qu’après avoir été diplômé de l’Institut d’études politiques de Grenoble, expert-comptable, responsable d’une société d’ingénierie financière spécialisée dans le financement des moyens de transport, entrepreneur dans l’aéronautique, il commence une carrière littéraire en racontant le destin de son grand-père maternel dans La chambre des officiers . Le roman est un succès de librairie couronné par une vingtaine de prix littéraires dont le prix des libraires, le prix des Deux-Magots et le prix Roger-Nimier. Le roman a été adapté au cinéma par François Dupeyron en 2001, avec Éric Caravaca, André Dussollier et Sabine Azéma dans les rôles principaux.
Les œuvres récentes les plus remarquées de Marc Dugain sont des romans plus étoffés, dans des contextes historiques récents, mais variés : la vie de John Edgar Hoover, chef trouble du FBI pendant quarante-huit ans, dans La malédiction d’Edgar (2005), ou les rouages soviétiques et la catastrophe du sous-marin Koursk sous le gouvernement de Vladimir Poutine, Une exécution ordinaire sous Staline (2007), ou encore Avenue des géants qui raconte le destin du tueur en série américain Edmund Kemper.
L’échange des princesses, roman français de Chantal Thomas, publié en 2013, se déroule de 1721 à 1725, et raconte les circonstances entourant le double mariage dynastique du roi Louis XV et de l’infante Marie Anne Victoire d’Espagne, ainsi que de Louise-Élisabeth d’Orléans, fille du Régent, Philippe d’Orléans, avec le prince héritier espagnol Louis, demi-frère de Marie Anne Victoire. Marc Dugain en fait l’adaptation cinématographique au titre éponyme, ayant écrit le scénario sous la supervision de Chantal Thomas; la sortie en salle du film est prévu pour décembre 2017.

Présenté en avant-première au Festival du film d’histoire de Pessac, le film de Marc Dugain était très attendu. « Ce film comportait tous les ingrédients que redoute un cinéaste : tourner en costumes, tourner avec des enfants et tourner avec des annaux. » On retiendra de ce film l’excellente interprétation des enfants, particulièrement convaincante et qui se démarque de celle des adultes souvent ridicules et grotesques. Se voulant trop académique, L’échange des princesses de Marc Dugain ne laisse transparaître aucune émotion et maintient les spectateurs irrémédiablement extérieurs à l’histoire qui se déroule devant leurs yeux. Rencontre avec le cinéaste qui nous donnera peut-être quelques clefs de lecture qui nous permettront d’accéder à ses protagonistes et leurs émotions.

 

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

firouz has 127 posts and counting.See all posts by firouz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*