[Audio] Robert Bouvier, Roger Jendly et Adrien Gygax pour Le Chant du cygne actuellement au Théâtre de Carouge

Le Théâtre de Carouge accueille la dernière création de Robert Bouvier, Le Chant du cygne, avec Roger Jendly et Adrien Gygax jusqu’au 11 février 2018

Une fantaisie emplie de clins d’œil et d’échappées rebelles dans un texte poignant d’humanité, revisité au goût du jour, dont les comédiens s’emparent intimement, laissant malicieusement leurs songes rimer avec mensonges, dans une mise en abîme du métier de comédien d’une part, et de la carrière de deux comédiens d’autre part.

Coproduit par le théâtre de Carouge-Atelier de Genève, ce spectacle créé en 2016 au Théâtre du Passage et joué ensuite à Paris a rencontré des critiques enthousiastes dans la presse. « Le corps à corps avec le texte suscite l’émotion, qui réussit à lui seul à faire de ce spectacle un magnifique témoignage d’artistes en pleine création », disait Le Monde.

Fougueux, complices, Roger Jendly et Adrien Gygax livrent la psyché de leurs personnages avec une liberté galopante au gré d’anecdotes, de souvenirs parfois tendres, parfois douloureux mais toujours vivaces, ponctués par des coups de théâtre facétieux, des confidences intimes et de joyeux dérapages malicieusement mis en scène. Le tandem de comédiens, à la complicité tangible, entraîne les spectateurs dans les coulisses d’un spectacle, partageant avec eux l’apprentissage d’alexandrins, la recherche d’un personnage ou d’une voix, le trac, l’illusion de suspendre le temps ou le besoin de s’échapper dans une comédie musicale et même d’une chanson de Robert Lamoureux.

La mise en scène de Robert Bouvier recourt au Chant du cygne, une œuvre peu connue d’Anton Tchekhov, une véritable d’amour festif à la scène et au métier de comédien, un métier qui permet toutes les renaissances.

D’une durée courte (une heure quinze) cette fantaisie de Robert Bouvier surprend continuellement les spectateurs en distillant des rebondissements et des chutes feintes pour aussitôt repartir dans les confidences bigarrées de ce duo de comédiens complices et talentueux.

Le Chant du Cygne est à voir jusqu’au 11 février 2018.

http://tcag.ch/

Rencontré dans les coulisses de la salle Gérard-Carrat juste avant le lever de rideau alors que retentit le brouhaha du public, Robert Bouvier s’est confié avec authenticité sur sa mise en scène, son duo de comédiens, sur sa carrière et sur le métier de comédien.

— Robert Bouvier
© Firouz Pillet

La suite:

 

Rencontrés juste avant la représentation, le tandem de comédiens qui interprètent Le Chant du Cygne, nous ont accordé un peu de temps pour nous parler du spectacle, bien sûr, mais aussi de leur travail avec Robert Bouvier et de leur carrière, le tout avec une complicité tangible et un immense respect mutuel.

— Adrien Gygax (à gauche) et Roger Jendly
© Firouz Pillet

 

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

 

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

firouz has 135 posts and counting.See all posts by firouz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*