FIFF 2017: Scris/Nescris, du Roumain Adrian Silisteanu, ou l’importance des documents

Adrian Silisteanu, directeur de photographie, est passé avec brio à la réalisation. Adrian Silisteanu est diplômé de l’Université des médias de Bucarest, département de la photographie en 2003. Son premier film, Hooked (2008), a également été le premier film de Silisteanu en tant que cinéaste. En 2012, Silisteanu a dirigé son premier court métrage, The Ditch (Santul) (2012). Il a également travaillé avec le célèbre directeur de théâtre roumain Silviu Purcarete pour son film Somewhere in Palilua (2012) et il a été cinéaste pour les deux saisons de la version roumaine de HBO TV in treatment (2010-2012). Son film Written / Unwritten (2017) a été projeté dans une kyrielle de festivals : à IFF Rotterdam,  Tampere FF. à Bruxelles, à Odense, et ces jours-ci au FIFF de Namur.

Sur un scénario de Claudia Silisteanu interprété par Sorin Mihai, Elena Ursaru, Alina Serban, Claudiu Dumitru, Teodora Sandu et Claudia Silisteanu, ce court métrage est proposé dans le cadre du FIFF Campus, Compétition internationale courts métrages.

En raison de problèmes d’identité, Pardică, un Rom de 50 ans, pourrait être séparé de sa fille mineure, qui vient d’avoir un bébé. « Lors de la naissance de mon troisième enfant, il y a cinq ans, j’ai assisté à une telle scène dans la cambre de la maternité » a déclaré Adrian Silisteanu devant le public namurois venu nombreux lundi soir dans la salle du Caméo 1. Il est vrai que Scris/nescris était projeté en ouverture du film de Gullaume Galliene, Maryline.
Dans Scris/nescris, au milieu d’un couloir d’une maternité, un couple de gitans attend que leur fille mineure accouche. Pardică n’a pas l’air très heureux ; il n’est pas d’accord avec cette grossesse prématurée et accuse sa femme d’être la principale responsable. La situation devient encore plus tendue lorsqu’une employée de l’hôpital leur demande de signer des documents officiels alors que la fille mineure a à peine donné naissance à une fille. Quand l’employée de l’hôpital insiste pour que la famille signe plusieurs articles, elle découvre que les parents ont des problèmes avec les papiers. Le danger imminent d’être séparé de la fille mineure fait agir Pardică.« Rapidement la tension monte entre la famille de la jeune parturiente et l’employée qui applique de manière protocolaire et rigide les formalités d’usage pour une naissance. « La scène à laquelle j’ai assisté et que je révèle dans ce film montre la stigmatisation des personnes dans notre société et l’importance d’avoir des documents en règle. Ici, il s’agit de personnes issues de la communauté Rom, déjà dévalorisée en Roumanie. Mais l’importance des documents est devenue primordiale et sous d’autres latitudes, de nombreuses personnes sont conditionnées par ce diktat et cessent d’exister si leurs papiers ne sont pas en règle. A ce titre mon film a une portée universelle. » A l’époque romaine, cette réalité conditionnait déjà les relations et les échanges entre les peuples: « Scriptus scriptum est. » (Ce qui est écrit reste.) Scris/nescris en est un exemple contemporain, bouleversant et révélateur d’une société qui s’est déconnectée des valeurs fondamentales et authentiques, prête à arracher une fillette nouvellement accouchée de sa famille sous prétexte de pièce d’entité expirée.

— Adrian Silisteanu
Image courtoisie HBO România

Ce film émeut par sa tonalité épurée et juste, sa photographie réaliste et son propos universel. Il est question d’humanité. A ce titre, le film d’Adrian Silisteanu a reçu le grand prix à Odense, au Danemark, pour la 42ème édition du Festival du film d’Odense. OFF (Odense International Film Festival) est le festival de court métrage le plus célèbre au Danemark avec un public annuel de plus de 20 000 spectateurs et l’un des festivals de films les plus importants de la région scandinave.
En remportant le Grand Prix, le film du réalisateur roumain a été automatiquement inscrit à l’American Film Academy Awards. Le cinéaste reste toutefois modeste : « Cela ne signifie pas que mon film soit retenu pour les États-Unis. Mais je suis déjà très heureux de la reconnaissance dont il bénéficie dans les divers festivals où il est sélectionné. »
Les arguments du Jury du festival résument l’effet « coup de poing » du flm et argumente dans sa motivation: « La pièce est sublime et authentique (…) C’est un film courageux qui montre le choc entre deux cultures, mais cela nous permet de voir derrière la réalité de trouver beaucoup de compassion et d’amour ».

À son tour, Adrian Silisteanu a déclaré à propos de la participation au FIFF17: « C’était vraiment une expérience très agréable. Je sentais pour tous un enthousiasme franc sur «Writing / Nescris», dont je ne peux que profiter. » La récolte de prix se poursuit pour le film qui a remporté le Grand Prix de cette année au Festival du Film de Tampere, et en 2016, le court métrage a reçu trois prix au Festival Cinemed à Montpellier. Aux côtés de Sieranevada de Cristi Puiu et Witten / Unwritten (Écrit / non écrit) était parmi les gagnants du Festival de film de Trieste en Italie en 2017 et a encore décroché un le prix TSFF Shorts pour le meilleur court-métrage.

Pour les cinéphiles qui n’auraient pas le temps de faire le déplacement à Namur durant le FIFF, Scris/nescris sera proposé au TIFF – le Festival international du film de Transilvania (TIFF) – qui est le premier festival de long métrage international en Roumanie. Fondée en 2002, dans la ville de Cluj-Napoca, Transilvania IFF s’est développée rapidement pour devenir l’événement le plus important du film en Roumanie et l’un des événements annuels les plus spectaculaires de la région. Il est membre de l’Alliance des festivals de films d’Europe centrale et orientale (CENTEAST) et est soutenu par le programme Creative Europe – MEDIA. En 2011, Transilvania IFF a été accrédité par la FIAPF, ce qui le place parmi les 40 festivals les plus importants au monde. Cluj-Napoca, qui est connu par son dynamisme comme vile universitaire, est l’un des plus grands centres urbains en Roumanie, avec  pour plus de 500 000 résidents et étudiants permanents. La prochaine édition du TIFF se déroulera du 25 mai au 3 juin 2018.

Firouz E. Pillet, Namur

www.fiff.be
www.tiff.ro

© j:mag Tous droits réservés

Enregistrer

Enregistrer

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

firouz has 126 posts and counting.See all posts by firouz

Une pensée sur “FIFF 2017: Scris/Nescris, du Roumain Adrian Silisteanu, ou l’importance des documents

Commentaires fermés.