Festival International de Films de Femmes de Paris: Sois belle et tais-toi!

Le Festival de Films de Femmes est né à Sceaux à la fin des années 1970. Sa raison d’être fut la défense de l’accès des femmes aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel. L’évènement a longtemps été un défi très risqué mais aussi une vraie quête vers l’identité artistique au féminin. Pour fêter son septième anniversaire, il a déménagé à Créteil ou il s’est fait un nom et une importante réputation. Il à fêté ses 40 ans!
(…)

Lire la suite

goEast ! 17è édition qui met en avant le travail des femmes dans le cinéma

Wiesbaden reçoit pour la 17 fois l’univers du cinéma est-européen au sein d’un festival qui au fil des années s’est établi comme référence en Europe de l’Ouest. Du 26 avril au 2 mai, plus de 100 films provenant de 29 pays seront présentés dans la capitale du Land de Hesse, avec de nombreuses activités annexes – discussions, workshops, débats, expositions, présentations de projets innovants, et bien sûr les légendaires fêtes d’après dernières séances ; ainsi que des invités de marque tels que la cinéaste polonaise Agnieszka Holland, qui a remporté cette année l’Ours d’argent (Prix Alfred-Bauer-Preis pour l’innovation, un film qui ouvre une nouvelle perspective)à la Berlinale, l’icône serbe Mirjana Karanovic, la grande dame du cinéma d’auteurs hongrois Márta Mészáros, l’acteur allemand Ulrich Matthes et le producteur Artur „Atze” Brauner.
(…)

Lire la suite

Palmarès 67è Berlinale: de la dignité à la poésie en passant par la résistance!

Quel beau palmarès pour une année où la section de la compétition officielle était de haute volée – comme quoi parfois moins c’est mieux, le moins étant ici les stars du tapis rouge, le mieux, des films et leurs équipes. En revanche, les sections parallèles ont un peu déçu dans leur ensemble, même si de très bons et beaux films s’y sont également glissés. Seul regret, Sally Potter et sa Party jubilatoire, mais il était difficile de lui trouver un prix, tant il fallait primer de films. Elle a reçu un prix très important, et surtout révélateur, d’un jury indépendant : celui de la Guilde des cinémas indépendants qui ont bien des chances de remplir un peu leurs caisses en projetant ce film dans leurs salles dans lesquelles il faut continuer à se rendre, car ce sont des lieux (physiques) authentiques avec des écrans qui s’ouvrent le plus largement sur les états du monde et des ses habitants.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2017 compétition jour #4: Spoor (Pokot) / Viceroy’s House / Una Mujer Fantástica (A fantastic Woman)

Ce 4è jour de la compétition est exceptionnel : deux films susceptibles d’avoir une récompense et un film de midi de bonne facture – même si, restons quand même mesuré, ce n’est pas un chef-d’œuvre. Le plus frappant à la fin de cette journée, c’est de constater que le fil rouge tendu entre ces 3 films qui traitent pourtant de sujets différents, dans des époques et continents différents, prêt à craquer et à libérer les énergies les plus néfastes sur notre temps, représente la même cohorte de damnés, visibles ou invisibles, de cette terre.
(…)

Lire la suite