9e édition du Festival du film arabe de Berlin – ALFILM 11-18 avril 2018

La 9è édition du Festival du film arabe de Berlin offre une belle programmation avec des films primés à l’international – dont le film suisse de Karim Sayad , Des hommes et des moutons, qui a reçu le Prix du meilleur documentaire aux Journées de Soleure et que j:mag a interviewé pour sa sortie romande – ainsi qu’une thématique abordée très intéressante : « réflexions sur les masculinités arabes ».
(…)

Lire la suite

Le Prix de Soleure 2018, « Des hommes et des moutons » du cinéaste lausannois Karim Sayad, sort sur les écrans romands – Rencontre [audio]

Né en 1984 d’un père algérien et d’une mère suissesse, Karim Sayaf obtient un Master en Relations Internationales de l’Institut Universitaire des Hautes Études Internationales et du Développement de Genève. Avec son premier long-métrage, le documentariste a conquis à l’unanimité le jury du Prix de Soleure 2018, sa principale distinction.
(…)

Lire la suite

[Audio] Pessac : Jean-Marie Tixier, Président de l’Association Jean Eustache, donne une conférence captivante sur George Orwell en soulignant sa modernité

(…)
Président de l’Association Jean Eustache, Jean-Marie Tixier a présenté l’UNIPOP, l’Université Populaire du Cinéma, avec Claude Aziza, membre du comité de pilotage. Vivant à Biarritz il nous parle aussi du repli identitaire qui se généralise de plus en plus. Jean-Marie Tixier souligne l’importance de lieux comme le cinéma Jean Eustache : « Le Jean Eustache, cinéma associatif propose une large programmation – entre vingt et trente films par semaine – variée et qualitative, qui comprend une majorité de films Art et Essai en version originale ainsi qu’une sélection de films grands publics en version française. Nous proposons aussi une UNIPOP Histoire qui suscite beaucoup d’intérêt auprès du public.» Animé par de passionnés du septième art, le cinéma dispose de cinq salles ont noms mythiques : Fellini, Chaplin, Laurel & Hardy, Jacques Tati et Buster Keaton.
(…)

Lire la suite

FIFF 2017 : Carré 35, d’Eric Caravaca ou l’autopsie documentée qui mêle la grande histoire à l’histoire familiale et ses non-dits

Après avoir remporté le César du meilleur espoir masculin en 2012 avec C’est quoi la vie ?, en passant derrière la caméra en 2006 avec le film Le passager, l’acteur français d’origine espagnole, Eric Caravaca signe sa deuxième réalisation, Carré 35, documentaire présenté en séance spéciale au Festival de Cannes et qui fait partie de la programmation de la compétition officielle de la 32ème édition du FIFF de Namur. Le samedi 1er octobre, l’acteur Éric Caravaca est venu en tant que réalisateur parler au public à l’issue de la projection de son film au Cameo.
(…)

Lire la suite

Il faut décoloniser les imaginaires

Comment les conquêtes coloniales sont-elles peu à peu devenues le ciment de la société française ?
(…)
Au même moment, presque par un concours de circonstances, c’est l’apogée des empires coloniaux européens, c’est le moment où il y a une forme de concurrence entre la France, l’Allemagne, la Belgique, l’Angleterre, l’Italie… aux côtés d’autres nations comme le Japon et les États-Unis. La France accélère les principes de colonisation posés à partir de 1830 avec l’Algérie : se bâtir un empire comme réponse à la frustration nationale et à la perte de l’Alsace-Lorraine.
(…)

Lire la suite

L’offensive de Nikos Kotzias contre ce qu’il nomme l’hypocrisie européenne envers la Grèce

Ironie comme seule l’Histoire peut en produire, après cinq années de grandes tensions entre l’Allemagne et la Grèce – dues

Lire la suite

Boualem Sansal: « En Algérie, le cinéma c’est le diable »

Rencontre avec Boualem Sansal, lauréat du Prix de la Paix des Libraires allemands 2012, membre du jury de la 62e édition du Festival International du Film de Berlin 2012 présidé par le réalisateur britannique Mike Leigh.

Lire la suite